Municipalité de Charnay – Bilan à mi-mandat

En mars 2014, le choix des électeurs s’est porté sur Monsieur ANDRES et sa liste AGIR OU L’ON VIT. 3 ans plus tard, il est légitime que les membres de l’association BIEN VIVRE A CHARNAY 2020 dressent le bilan. Il ne s’agit pas de détailler minutieusement les abandons de promesses électorales, mais de faire un focus sur certains points qui nous semblent essentiels pour l’amélioration de la vie des Charnaysiens.

RAPPEL DE QUELQUES PROMESSES DE CAMPAGNE DE M. ANDRES

  1. Une gestion responsable et maitrisée des finances communales
  2. Refuser l’hypermarché
  3. Contre les décisions à la hussarde : valoriser l’écoute et la consultation
  4. Communiquer en toute objectivité, restaurer la démocratie locale
  5. Penser d’abord et construire le futur de la commune
  6. Nous élaborerons notre politique culturelle en concertation avec les associations

VIE DES ASSOCIATIONS

Une brève discussion avec des responsables ou des parents suffit pour se rendre compte d’un profond mécontentement. Certes, les activités continuent, malgré des subventions en baisse, mais ce qui est ressenti le plus durement, c’est la perte du naturel et convivial avec la mairie.

Contrairement aux promesses (3)  (4) et (6), l’absence de concertation est latente. Prenons pour exemple la date pour la  journée des associations : elle a été imposée à une période improbable contre l’avis de tous, puis remise à la date habituelle suite à l’échec de l’évènement, tel qu’annocé par les principaux intéressés ! Second aspect de cette difficile collaboration, c’ est l’absence de soutien matériel, devenant un poids très lourd pour chaque manifestation. A l’exception du gala annuel car la ville est partenaire, l’aide est généralement refusée pour tous les autres évènements d’une majorité d’associations. Pour déplacer du matériel lourd, les parents doivent imaginer des solutions « acrobatiques », indignes pour une commune comme Charnay. A ce titre, plus personne ne comprend le rôle de l’OMS.

Dernier aspect de la vie associative qui est très mal vécu : le manque de considération. Certes, le discours officiel est toujours avenant, mais la présence du maire ou de son représentant aux principales manifestations est très aléatoire. Leur absence est très mal ressentie par les animateurs et les parents. Le Gala annuel de la principale association suffira comme exemple.

Comment en est-on arrivé là, alors que les associations sont le principal vecteur de vie au sein d’une commune !

ECONOMIE

« Un projet et une méthode qui font la différence » était la phrase choc de la liste AGIR OU L’ON VIT. En réalité depuis 3 ans, pour la vie économique dans notre commune, il n’y a eu ni projet, ni méthode !

  1. L’article « Prissé qui rit et Charnay qui pleure » publié en Oct 2016 (à relire sur le blog) résumait parfaitement la situation.

En cassant le projet d’hypermarché, la promesse de campagne (2) fut rapidement exécutée, mais sans projet de substitution pour dynamiser les activités de la commune, en donnant une vision à moyen et long terme. Nous en aurions bien besoin pour nos jeunes et pour soulager le budget de la commune ! Le contexte économique réduit les marges financières, mais pas au point de sonner le glas à chaque discours, avec en complément la ritournelle sur le prêt « toxique ». Si le contexte était si dramatique, la commune pourrait-elle continuer à s’endetter, engendrer les travaux sur l’assainissement sans discuter les conditions, ou encore déplacer le monument aux morts ?

Pour une politique économique et sociale sérieuse, les entreprises de la commune peuvent être de solides partenaires, à condition d’être à l’écoute et d’engager des actions qui s’inscrivent sur la durée. Par exemple, nous avons été alertés par des entreprises ou des artistes très impactés par des travaux de voirie ; leurs demandes auprès de la mairie sont restées sans réponses. Est-ce une bonne manière d’aider les acteurs économiques ? Promesse (3) non tenue. Où en sont les annonces faites lors des vœux aux entreprises ? Petit-déjeuner des entreprises, aide à l’emploi… Pour rappel : BIEN VIVRE A CHARNAY 2020 s’est proposé pour y participer.

  1. Logements sociaux

En 2014, la liste AGIR OU L’ON VIT insistait sur le manque de 529 logements sociaux pour être conforme aux contraintes légales. Confrontée aux réalités des subventions indispensables aux investissements sociaux, mais aussi au trop plein de logement dans le mâconnais, l’équipe municipale change de discours. En modifiant le périmètre de référence, pour ne plus parler de Charnay, mais de l’agglomération Mâcon-Charnay, la majorité change « subtilement » son discours, pour ne pas devoir reconnaitre ses erreurs de campagne électorale !

VIE AU QUOTIDIEN

Au-delà des stratégies politiques, les Charnaysiens aiment leur commune et s’inquiètent  des dérives constatées au quotidien.

  1. L’entretien des espaces verts s’est dégradé

Les élus de BIEN VIVRE A CHARNAY ainsi que les membres de l’association BIEN VIVRE A CHARNAY 2020 ont régulièrement interpelé l’équipe municipale, sans succès, sinon un effort de communication dans la revue municipale, mais rien n’a changé. Charnay ne se limite pas à la seule rue de la Coupée ! Tous les espaces verts méritent d’être entretenus, non seulement pour les Charnaysiens, mais aussi pour les touristes (par exemple, ceux de la route des vins) qui ne reviendront pas s’ils gardent une mauvaise impression. Le personnel des services techniques n’est pas en cause ; c’est un manque de volonté politique des élus en charge de ce sujet, un manque de méthode et de suivi.

  1. Circulation rue de la Coupée

Objectivement, l’augmentation des flux de circulation énerve tous les Charnaysiens. Les solutions actuelles ne peuvent être que provisoires. La sécurité routière est une cause nationale, mais elle commence au niveau local, par exemple avec des passages piétons placés correctement, et lorsque des nouvelles règles de priorité non naturelles sont instaurées, il faut les rendre très visibles. Quand sera installé le radar pédagogique promis par Monsieur le Maire ? Il faut du suivi dans les actions, et non se limiter aux seuls problèmes de stationnement.

  1. La sécurité des Charnaysiens

La police municipale joue un rôle important, et les Charnaysiens se rendent compte de l’investissement humain nécessaire pour remplir parfaitement une telle mission. Après un long feuilleton commencé au Conseil Municipal de Septembre 2015, enfin, Charnay a son 2ème policier municipal. Parmi les actions anciennes, qu’en est-il de VOISINS VIGILANTS ? Voilà une action citoyenne, qui renforce les liens de la communauté, qui ne coûte quasiment rien à la commune, mais elle est totalement délaissée par l’équipe municipale. Selon les habitants qui s’y sont investis, il n’y a eu qu’une seule réunion au cours des deux dernières années. Les élus ont-ils décidé d’arrêter VOISINS VIGILANTS ?

  1. Organisation chaotique des évènements

Les Charnaysiens apprécient les évènements culturels qui leur sont proposés, mais ceux qui préparent la communication devraient au minimum vérifier les informations pour éviter la succession d’incidents, quant aux élus, ils devraient donner l’exemple  : numéro de téléphone erroné dans le bulletin municipal (garagiste de Louhans dérangé à maintes reprises), autre numéro faux communiqué dans une publicité de la presse internet (particulier étranger à l’évènement, très énervé par les appels incessants), Ticket Net impossible à joindre. Quand on appelle la mairie, il faut laisser ses coordonnées pour être rappelé, mais personne ne rappelle ! On renouvelle l’appel pour avoir enfin une validation de la réservation. Cependant, le jour du concert, ceux qui ont réservé n’ont pas la priorité aux entrées, et donc perdent les meilleures places, sans parler d’élus qui bénéficient d’un coupe-fil. L’erreur est humaine, mais une telle accumulation démontre un amateurisme certain.

ZOOM SUR LE DEPLACEMENT DU MONUMENT AU MORT

Ce sujet a tellement surpris, qu’il mérite un chapitre à lui seul, car beaucoup de Charnaysiens sont en colère. Est-ce normal d’engager de telles dépenses quand on martèle à chaque réunion que les finances de la commune sont dans un état catastrophique ? Est-ce normal de découvrir les détails de ce vaste projet par la presse ?

Oui, l’ancien emplacement du monument aux morts était problématique, mais au point d’engager 90 500 € ? Même si une part est financée par des subventions extérieures, il y a des travaux en régie par les services techniques dont le coût n’est pas communiqué.

Second aspect inacceptable : l’absence d’information préalable. Le projet détaillé n’a pas été soumis pour avis aux conseillers municipaux. Faut-il souligner que le monument aux morts est un sujet empreint d’émotions, de gravité, et qui nous concerne tous. Avant d’engager la commune de manière irréversible, le présenter pour avis aux Charnaysiens eu été une excellente idée car enfin, même un chef de projet débutant comprend que pour obtenir l’adhésion, il faut susciter la participation.

Plus anecdotique, nous apprenons aussi par voie de presse, que pour Monsieur le maire, cette place est désormais « le centre-ville de la commune avec des commerces de proximité ». Étonnante affirmation alors que cette place est proche des limites de Mâcon, et que les commerces sont éloignés ! Un projet alternatif aurait pu placer le monument au mort à proximité de l’Église du Sacré Cœur, véritable cœur de notre commune, mais a-t-on eu l’idée de présenter des projets alternatifs aux Charnaysiens ?

Au total, pas moins de 4 promesses de campagne n’ont pas été respectées : (1), (3), (4) et (5).

A SUIVRE…

La commune fonctionne, grâce notamment à ses services techniques et administratifs. Le rôle de l’opposition est de mettre en évidence les écarts avec les promesses, les fonctionnements chaotiques, pour que l’équipe municipale corrige son action dans l’intérêt des Charnaysiens, mais peut-elle se remettre en cause ?

Les membres de BIEN VIVRE A CHARNAY 2020 sont disponibles pour aider à construire le futur de la commune (promesse de campagne (5)), et sont à l’écoute des Charnaysiens qui tiennent à partager leurs propositions ou à signaler des dysfonctionnements récurrents, avec l’assistance (si nécessaire) d’une caméra de BVC2020TV. Afin de recueillir l’avis des Charnaysiens, nous soumettons sur le blog un questionnaire de satisfaction anonyme, avec restitution ultérieure des résultats.

 

RP pour BIEN VIVRE A CHARNAY 2020

 

A suivre nos articles, nos vidéos et notre actualité sur :

 

Le Blog de Bien Vivre à Charnay 2020 : bienvivreacharnay.com

Notre profil Facebook : Bien Vivre à Charnay 2020

 

Publicités