Echos du conseil municipal du 21 Mars 2016 : Le Maire refait la campagne électorale 2014 et continue de briser l’élan associatif de la commune

L’ordre du jour ménageait les plaisirs, entre du léger, comme des modifications de tableau d’effectifs, et du lourd comme la validation des comptes 2015 et des budgets 2016.

Inutile de revenir sur le détail des chiffres déjà communiqué dans la presse locale, mais zoomons sur quelques faits marquants, qui révèleront à nouveau les méthodes de l’actuelle municipalité (voir tous les articles précédents sur notre blog),

Notons pour commencer, que grâce aux articles parus sur le Blog de Bien Vivre à Charnay 2020 et repris dans la presse, les élus (même ceux d’opposition !) reçoivent enfin l’ordre du jour et tous les documents à examiner 10 jours avant le conseil municipal. Ne nous attardons pas sur les courriers d’accompagnement non datés et non signés ; l’amélioration est remarquable, même si elle est tardive.

le Maire refait sa campagne des municipales 2014

Au détour de quelques diapositives de présentation des comptes, le conseil municipal et le public ont été soudain interloqués par des déclarations du Maire, croyant réentendre les déclarations fallacieuses des dernières élections  sur l’emprunt toxique / la situation catastrophique des comptes / heureusement que nous sommes arrivés pour arrêter l’hémorragie… :

– Je n’ai pas voté l’emprunt « toxique », et on ne m’a pas montré les conditions financières -> FAUX ! les charnaysiens continueront à vous rappeler cette vérité M. le Maire, même si elle vous dérange profondément

– On ne nous a jamais présenté le projet du Centre Commercial -> FAUX ! Sur insistance des élus de BIEN VIVRE A CHARNAY, M. le Maire finit par reconnaître que le projet fut présenté en commission réunie

– La « facture » de 900 K€ pour l’assainissement : soit elle existe, et il faut prévoir son financement, soit elle n’existe pas et on le dit publiquement -> Cette « facture » a en effet bien joué son rôle pour casser l’équipe sortante, et il est vrai qu’aujourd’hui, elle dérange un peu !

La situation financière catastrophique devient la nouvelle ritournelle de M. le Maire, avec l’emprunt « toxique ». C’est une caricature pour celui qui n’a plus d’argument, comme l’a remarqué un élu de BIEN VIVRE A CHARNAY. Somme toute, le budget présenté au vote a des variations dans une fourchette raisonnable, sans commune mesure avec les déclarations fracassantes et catastrophiques.

Les charnaysiens en ont assez de vos retours vers le passé ! Le souvenir de la victoire vous est sans doute agréable, mais vous n’étiez pas prêts à gouverner, et les charnaysiens s’en rendent compte.

Le monde associatif était présent dans les débats, mais M. le Maire a été très habile pour éluder des questions pourtant très pratiques pour les associations charnaysiennes.

Prêt de matériel : c’était le scoop de la soirée. Enfin, les associations pourront se prévaloir des déclarations du Maire ce 21 Mars 2016 -> Personne ne pourra dorénavant refuser un prêt de matériel tel que vit-abri, alors que nous sommes nombreux à avoir vécu des refus !

Il a été cependant confirmé, que chaque association doit se livrer elle-même le matériel demandé ! Concrètement, cela bloque les prêts dans la plupart des cas. Prenons quelques exemples :

– Comment les bénévoles peuvent-ils aller chercher le matériel, pendant leurs heures de travail qui sont les heures d’ouverture des services techniques ?

– Comme chacun le sait (ironie), chaque association a sa camionnette pour récupérer des chaises, des tables ! Non, les bénévoles ont des véhicules personnels, non adaptés au transport de matériel !

La municipalité a une vision totalement décalée de la vie des associations !

Autre exemple, l’initiative de la Mairie de déplacer de Septembre à début Juin la journée des « Associations en Fête » qui ressemble plus à une « fête de fin d’année scolaire », alors que les compétitions de fin d’année ne seront pas encore terminées, règnera une pleine effervescence, et qu’il ne sera pas possible de donner les licences qui, elles, ne se distribuent qu’en septembre. C’est l’exemple type d’une initiative prise en leur imposant cette date, on ne vous félicite pas !

-> Les associations sont en colère et certaines ont déjà quitté la commune.

Parmi d’autres sujets…

Le programme de construction des 28 logements rue Saint Martin des Vignes a été l’occasion d’échanges avec les élus de BIEN VIVRE A CHARNAY, dont les propos ont été déformés par M. le Maire. Il est normal et louable de rattraper le retard de notre commune dans ce domaine, mais ce n’est pas une bonne idée d’avoir localement 100% de logements sociaux dans un secteur particulier, et ce n’est pas une question de taille, M. le Maire. La mixité sociale se construit pas à pas ; espérons que les charnaysiens n’auront pas à vous rappeler cette erreur de principe.

Les charnaysiens en ont assez ! Arrêtons de ressortir les arguments usés des municipales. Il serait temps, depuis 2 ans, que la municipalité travaille enfin pour ses administrés.

 

R.P.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s