Conseil municipal du 23 mars 2015 – Intervention de Frédéric BREUIL au sujet du budget primitif

« Monsieur Le Maire arrêtez de ne faire que de la politique politicienne en noircissant volontairement la situation de la ville et surtout en répétant à qui veux l’entendre que tous vos malheurs sont les conséquences de la gestion de l’équipe précédente.

Vous n’êtes plus en campagne électorale !

Il y a un an lorsque vous vous êtes installé dans le fauteuil de Maire, la situation globale de la ville était bonne :

-une trésorerie de plus d’un million d’euros

-un budget de fonctionnement extrêmement bas (le plus bas du département ramené au nombre d’habitants et parmi les 120 premières communes de France ), preuve d’une excellente maîtrise des dépenses

-un plan de rénovation du réseau d’assainissement en place pour 10 ans avec un budget de 5 millions € financé sur le budget d’assainissement

-un désendettement substantiel de la ville ( 1,5 millions € sur le dernier mandat) pour faire face en cas de coup dur et recourir à l’emprunt si nécessaire

-des équipements neufs ou en parfait état, un réseau routier entretenu et modernisé (ronds points , voiries nouvelles) grâce à une politique d’investissement volontariste ( 24 millions d’euros sur les deux derniers mandats)

-un développement économique en plein essor grâce notamment au transfert de Carrefour et à la venue de nouvelles enseignes à proximité avec d’importantes ressources nouvelles pour la ville ( taxe d’aménagement de 450 000 € pour Carrefour)

-une politique de logement ambitieuse et maitrisée en phase avec le plan local de l’habitat de l’agglo et vecteur de ressources nouvelles pour la ville (taxes d’aménagement et foncière )

Dès votre arrivée vous avez fait trois erreurs majeures sur les trois premiers dossiers passés entre vos mains :

-vous avez réglé à la ville de Mâcon la facture des pénalités sur le transfert des effluents dans le réseau de la ville-centre d’un montant de 242 000 € avant même de négocier la convention dénoncée aujourd’hui , preuve que ces pénalités n’étaient pas justifiées. Il fallait négocier et ne pas payer comme nous vous l’avions suggéré.

-vous avez tardé à renégocier l’emprunt à risque alors que le dossier était prêt à votre arrivée : vous avez saisi la SFIL seulement en décembre 2014 et entre temps le franc suisse a flambé par rapport à l’euro et nous oblige à rembourser aujourd’hui 78 000 € d’intérêts supplémentaires

-vous avez stoppé net le développement économique de la ville avec un manque à gagner de 450 000 € suite au non-transfert du Carrefour .

Si l’on ajoute la révision du PLU ( 41 000 €)et l’audit financier ( 20 000 €)inutiles tous les deux , ce ne sont pas moins de 830 000 € de perdus pour la ville à cause de votre gestion hasardeuse des dossiers.

Alors que parallèlement vous demandez aux charnaysiennes et charnaysiens de se serrer la ceinture en augmentant de 5% les impôts locaux et vous étranglez les associations en réduisant de 38 % leurs subventions et en leurs refusant toute aide matérielle.

Vous n’avez en plus aucune proposition pour augmenter les ressources de la ville ni aucun projet de mandature !

C’EST INACCEPTABLE ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s