« Quel site pour les associations ? » – Article du JSL, le 17/12/2014

Lundi, le conseil municipal s’est déroulé dans le calme et la sérénité. Mais le débat portant sur l’absence d’un lieu dévolu aux associations a donné lieu à quelques passes d’armes.

 

Dans son introduction , Jean-Louis Andres a remis l’église au milieu du village et adressé une pique en direction de l’opposition en regrettant que certaines personnes « se plaisent à colporter que notre majorité n’aurait pas de projets. Mais de quels projets nous parle-t-on ? Du projet Carrefour Market, sans cesse ressassé, véritable incantation. Les Charnaysiens nous ont élus en connaissance de cause pour notre combat depuis septembre 2010 et notre opposition à ce projet pour toutes les raisons que l’on sait. »

 

Les associations

 

Le maire a ensuite souligné qu’il était reproché à sa majorité : « Les locaux inadaptés du foyer de l’amitié, de la bibliothèque municipale, de l’absence d’un lieu dévolu aux associations ». Selon lui, pour le foyer de l’amitié « une solution est attendue depuis 20 ans », pour la bibliothèque « plus de 20 ans d’insatisfaction », et pour la maison des associations : « 30 ans aucune réponse apportée ». Il ajoutait qu’« en neuf mois, nous serions responsables de ne pas avoir déjà satisfait à ces besoins ? »

 

L’opposition a répondu dans les questions diverses. Frédéric Breuil a proposé une réflexion sur les locaux vacants de la crèche en vue de les mettre à la disposition de la bibliothèque ou du foyer. Ajoutant que pour « la convention d’assainissement avec la ville de Mâcon qui risque de nous coûter très cher, je me réjouis que vous puissiez la renégocier ».

 

Centre de rééducation

 

  1. Breuil a ensuite admis: « C’est vrai que nous sommes en déficit de logements sociaux, mais pendant le dernier mandat nous sommes passés de 11 à 14 %. Je rappelle que si l’on veut rattraper ce retard, il faudra faire appel aux pouvoirs publics et qu’en Saône-et-Loire on a très peu de crédits pour financer les logements sociaux ». En conclusion, il a rappelé que plusieurs opérations en cours avaient été lancées par l’ancien conseil, dont le pôle santé. En réponse, M. Andrès a dit qu’il se rendrait à l’agence régionale de santé de Bourgogne pour obtenir un centre de rééducation qui fait cruellement défaut dans le secteur du Mâconnais.

 

CHSCT

 

Au cours de cette réunion, le conseil a voté unanimement pour neuf questions soumis au vote. Mais l’opposition a quand même demandé un vote à bulletin secret lors de la présentation du dossier portant sur la création du CHSCT (comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail). Il s’agissait de désigner trois titulaires et trois suppléants proposés par la majorité. L’opposition a présenté deux candidates : Christine Vouillon et Anne-Marie Isabellon qui n’ont obtenu que cinq voix. Et Jean-Louis Andres, Danièle Grandjean, Roland Plantier (titulaires), Daniel Pont, Maurice Jarjat, Patrick Buhot (suppléants) ont été élus avec 24 voix.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s