« Que le maire passe à l’action » – Article du JSL, le 16/11/2014

image article 2

Créée en avril dernier, l’association Bien vivre à Charnay 2020 est désormais en ordre de bataille. Elle vient de lancer son site internet et fustige la politique de la majorité municipale.

Un site internet et une page facebook fraîchement mis en ligne, un rendez-vous “convivial” sur le marché le 14 décembre prochain, un débat public annoncé pour le printemps… Créée en avril dernier, au sortir des élections municipales, l’association Bien vivre à Charnay 2020 a profité d’une conférence de presse, vendredi soir, pour annoncer le lancement de son action.

Et rappeler par la bouche de son président, Loïc Brasseur, les bases et objectifs que s’est fixés ce collectif fondé par les colistiers de la liste Bien vivre à Charnay, deuxième en mars dernier. « Analyser l’action, oserais-je dire l’inaction de la municipalité, réagir aux affirmations et contrevérités trop facilement propagées, faire des propositions sur le sujet de la vie quotidienne et le développement de la ville et, le but ultime, bâtir le programme de notre unique leader Frédéric Breuil, qui portera notre projet dans quelques années. »

Des dépenses inutiles

Frédéric Breuil a justement profité du rendez-vous pour livrer son analyse des sept premiers mois de l’exercice du pouvoir de l’équipe conduite par Jean-Louis Andres. Et l’élu d’opposition ne s’est pas montré tendre, en témoigne la longue liste des reproches qu’il a dressée. « Aucun projet ne se dessine et beaucoup de dépenses nous paraissent inutiles sur ce début de mandat », a-t-il déclaré. Parmi elles, les 242 000 € payés à la ville de Mâcon au titre de la convention d’assainissement : « La municipalité n’aurait pas dû accepter de payer compte tenu que cette convention devait être renégociée ». Mais aussi les 30 000 € nécessaires à la révision du plan local d’urbanisme : « Tout ça pour déclasser les terrains du futur Carrefour Market » ; les 30 000 € d’un audit financier « complètement orienté. »

Frédéric Breuil a aussi pointé ce qu’il juge comme une « grosse irresponsabilité de la part de la municipalité en place, la destruction de ce qui aurait dû être le projet phare des prochaines années avec le retrait du permis de construire du Carrefour Market. […] Ce projet aurait permis à Charnay de continuer à se développer. Et rien n’est proposé pour compenser cette perte de richesse et d’activité. Il souhaite construire au même endroit une déviation qui va permettre à des milliers de véhicules de circuler chaque jour ».

Pas de projets

L’ancienne tête de liste a regretté le manque de projets en cours. Rien pour le Foyer de l’amitié et ses locaux vétustes, une bibliothèque pour tous en attente de locaux proche du centre-ville, pas d’idée pour réaménager l’ancienne crèche de la Coupée, ni de contacts noués avec les entreprises… Et encore une « gestion catastrophique » du personnel, une « mise sous tutelle des associations ».

À l’issue de son constat, Frédéric Breuil a énuméré quelques pistes : renforcer les partenariats public-privé dans les projets d’aménagements importants, maintenir le projet du Carrefour Market, construire une Maison des associations… Mais aussi solliciter d’avantage la Camval pour qu’elle prenne la compétence assainissement, créer un service communautaire d’instruction des PLU et renégocier le mode de financement de la petite enfance. « Il est contraire au principe de l’intercommunalité, et est extrêmement défavorable financièrement pour Charnay », a-t-il précisé.

Et Frédéric Breuil de conclure : « Il est temps que le maire passe à l’action ».

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s